Dans mon Odyssée de l’empathie, il y a…

19h30 : Me voici prête à partir pour la projection du film L’Odyssée de l’Empathie. Je ne sais pas trop où je vais mettre les pieds, je suis légèrement en retard et j’ai faim, mais passons outre, j’y vais, un peu en aventurière (ouah, quelle aventurière !… et oui…)

Mais je ne croyais pas si bien dire car ce fut une aventure pour moi. Un moment à part dans mon quotidien, dans ma petite routine. Je ne le savais pas encore à 19h42 mais j’allais vivre un moment particulier, riche en émotions.

Arrivée quelque peu stressée et seule dans la vieille salle de projection, je m’aperçois en m’installant que mon rythme affolant du quotidien avait encore pris le dessus. Je respire, je me calme, je me pose et la salle s’obscurcit.

Le film démarre avec les images des plus grands monuments du monde, habillés de nos trois couleurs, bleu, blanc, rouge… le ton est donné… on va jouer avec mes émotions. Je sortais de mon quotidien avec mes petits tracas pour me flanquer la fameuse claque qui ramène à l’essentiel et à cette petite phrase qui se radine et qui dit : “rappelle-toi de ça”… L’après attentat de Paris… ou Nice… ou d’autres encore… Et oui, comment oublier ? oublier l’horreur et les émotions poignantes.

Puis les témoignages s’enchaînent, tous aussi bouleversants les uns que les autres, sur les effets de l’Empathie sur la petite enfance et l’enfance. Je ne peux vous raconter le film, il est à regarder, à pleurer, à méditer, mais je peux vous dire que mon coeur était lourd. Lourd devant la tâche à accomplir, lourd devant la longue marche à faire, parfois léger de voir que l’espoir existe et que certains ont trouvé des solutions pour que l’empathie ait sa place dans nos vies. L’Empathie avec un grand E, que dis-je. Si un remède aux maux du monde devait être transmis à volonté, ce serait celui-ci.

Communiquons de l’Empathie, transpirons l’Empathie, soyons l’Empathie… Croyons en elle, Portons-la…

23h30 : Je rentre chez moi. je me connecte sur touscoprod.com avec l’envie et surtout le besoin de contribuer à la suite intitulé Les Chemins de l’Empathie. Mon geste à moi… Je réalise que des grands moments d’émotions comme celui que je viens de vivre sont nécessaires pour me sortir de ma petite routine et me recentrer sur ce qui est vrai pour moi. Je remercie l’équipe du film et tous les coprod d’avoir initié et permis de réaliser ce message pédagogique qui me semble très important. Pour moi aujourd’hui l’empathie n’est pas qu’un mot, c’est une nécessité.

L’Odyssée de l’Empathie, un film de Michel MEIGNANT et Mario VANIA

Découvrez la suite dans quelques temps dans Les chemins de l’Empathie …

Claire MD

Discutons ici

SuperWebTricks Loading...