La pause méditation

Au secours, la méditation me poursuit…

… ou comment la méditation m’a rattrapée.

Pendant mes études de psychologie, j’ai suivi un cours de 30 heures qui tournait autour d’une phrase : “je m’interroge sur mon existence dans le monde”. 30 heures de cours d’unif, c’est énorme ce qu’on peut y mettre comme matière… et pourtant, une petite phrase “toute bête” et il a bien fallu 30 heures pour en épuiser toutes les ressources ! Un des développements de ce cours était que tout est interconnecté et que tout ce dont nous avons besoin se trouvait ici et maintenant.

– Catherine, il me semble que c’est l’une des bases de la méditation en pleine conscience?

Quelques années plus tard, lorsque je me suis mariée j’ai choisi de lire durant la cérémonie un texte intitulé “Le bonheur, c’est tout petit”, dont le message est que c’est dans l’ici et maintenant que l’on trouve le bonheur, et j’ai essayé d’en faire un bon départ dans ma vie de couple.

– Catherine, méditais-tu déjà?

Lorsque mes enfants grandirent, il leur arriva parfois de me dire qu’ils s’embêtaient et j’avais coutume de leur répondre que “c’est de l’ennui que naît la créativité”.
S’ennuyer, serait-ce une façon de méditer?

Il y a 10 ans, j’ai changé d’orientation professionnelle pour m’occuper de la charge psychosociale au travail, Dans ce cadre je rencontre souvent des travailleurs en burn out. Notre réflexion en tant que professionnels nous pousse à diriger ces personnes vers les cycles de mindfulness organisés par des hôpitaux régionaux.

– Franchement, Catherine, tu pourrais au moins expérimenter le processus avant de le conseiller à tout va !

Ressentant le besoin de me “poser”, de ralentir le cours de ma vie et de mes pensées, j’ai commencé le Tai Chi. Souvent notre Maître nous recommande “d’être attentif à notre respiration et aux sensations de notre corps au lieu de faire mentalement la liste des courses”.

– Petite musique bien connue de tous les méditants, n’est-ce pas, Catherine?

Enfin, récemment, j’ai moi même plongé dans le burn out. Après m’avoir écouté 10 minutes, mon médecin qui m’a rétorqué en souriant “Madame, ma prescription sera simple: lisez le livre de Christophe André “Méditer jour après jour” et méditez une demi heure tous les matins!”

– Et après çà vous me demandez pourquoi je médite?

Catherine Deruelle

Discutons ici

SuperWebTricks Loading...